Top 5 des lieux qui sortent de l'ordinaire dans l'Hérault

Pas besoin de partir loin pour être dépaysé ! Nous vous le prouvons avec ce top 5 des lieux qui sortent de l’ordinaire dans l’Hérault. Découvrez ou redécouvrez ce département dont les richesses ne se limitent pas au bord de mer.

1. Les Fesses de Madame à Grabels

Au nord de Montpellier, à Grabels, vous trouverez la source de l’Avy. Une curiosité naturelle qui doit son surnom, Les Fesses de Madame, à la forme évocatrice des roches qui la surplombent. Cette source, qui remonte à l’époque néolithique, aurait servi d'étape lors des conquêtes de Hannibal puis de Du Guesclin. Elle était aussi utilisée par les bugadières, les lavandières de Grabels qui lavaient le linge des bourgeois montpelliérains. 

Selon une légende très ancienne, la source de l’Avy abrite un dragon qui, la nuit venue, part à la recherche des enfants désobéissants. D’où le deuxième surnom de la source : Lou Dragas. 

Entre mythes, histoire et nature, vous apprécierez les balades en famille, les joggings et les pique-niques autour de la source. 

2. Le temple bouddhiste Lérab Ling à Roqueredonde

Au Nord-Est du département, dans le petit village de Roqueredonde à 30 min de Lodève, se niche l’un des plus grands temples traditionnels tibétains d’Europe. Fondé en 1991 par l’enseignant tibétain Sogyal Rinpoché, Lérab Ling est destiné à la méditation et aux enseignements. La communauté du temple a à cœur de faire le lien entre sagesse tibétaine et vie moderne, à travers des cours de méditation, des conférences et des retraites. 

Situé au cœur du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc, sur le plateau de l’Escandorgue, le temple est entouré d’une nature luxuriante invitant au calme  et à l'apaisement. Inspiré de l’architecture des temples de l’Himalaya, Lérab Ling abrite une statue de Bouddha de 7 mètres. 

Que ce soit pour profiter d’un instant d’accalmie, pour une simple visite, ou pour une découverte approfondie du Bouddhisme, le temple et sa communauté vous accueilleront dans cet écrin de verdure vous plongeant dans la culture et les traditions tibétaines. 

Pour plus d’informations : www.lerabling.org

3. Petit Pont et Grand Pont à Minerve

Au cœur du Pays Cathare, dans l’Ouest de l’Hérault, entre vignes et causses, Minerve a de quoi vous étonner ! Les rivières La Cesse et le Brian ont creusé au fil des siècles un canyon et des gorges dans les plateaux calcaires. 

Les ponts naturels font partie des curiosités géologiques qu’offrent ce petit village et ses alentours. A la saison estivale, admirez la puissance de la nature en passant à pied sec sous les voûtes du Petit Pont (110 mètres de long) et du Grand Pont (250 mètres de long). 

Classé parmi “Les Plus Beaux Villages de France”, Minerve vous garantit un retour dans le passé : ancien bastion cathare, ses ruelles médiévales invitent à la flânerie autour de jardins en terrasse. Des chemins de randonnée vous feront découvrir le village, la garrigue, les ponts naturels, les grottes préhistoriques et les vignobles.

4. La cascade de l’éventail “Le Parapluie”, près de Saint-Guilhem-le-Désert

Et si, après une escapade à Saint-Guilhem-le-Désert, vous vous arrêtiez dans un écrin de fraîcheur ? A moins de 2 km en aval du village, descendez dans les Gorges de l’Hérault pour vous reposer au milieu d’un décor féérique. 

La cascade doit son nom aux pierres en forme d’éventail, recouvertes de mousse, qui surplombent l’Hérault en formant un enchaînement de cascatelles, comme un immense parapluie. A l’extrémité de cet éventail, l’entrée d’une grotte se dissimule sous la végétation. En cas de crue, le fleuve peut recouvrir la cascade qui ne sera alors pas visible, mais cela demeure rare.

La cascade de l’éventail c’est aussi la source de Font-Caude, caractérisée par son eau cristalline exploitée depuis l’Antiquité pour ses bienfaits sur la santé. Baignade, farniente ou découverte en canoë… Voici un site idéal pour vous échapper pendant la saison estivale !

5. Site préhistorique de Cambous à Viols-en-Laval

Entre Montpellier et le Pic-Saint-Loup, découvrez le plus vieux village en pierre de France ! Remontant à l’âge de cuivre (- 2 700 / - 2 300), le site de Cambous réunit les ruines d’une quarantaine de cabanes construites par le peuple de Fontbouisse. 

Ce dernier fait partie des tribus d’agriculteurs-éleveurs qui peuplaient la région à la préhistoire. Ils ont construit plus de 100 villages sur le même modèle que celui de Cambous, dont le village de Fontbouisse dans le Gard qui leur a donné son nom. C’est aussi à ce peuple que la région doit le développement de la métallurgie du cuivre, grâce au travail du minerai afin de confectionner des armes et des outils. 

Contrairement à d’autres constructions de cette époque faites d’argile et de bois, le peuple de Fontbouisse a choisi la pierre, ce qui a permis une meilleure conservation de leurs habitations. A la périphérie du site, une reconstitution complète d’une maison typique permet de donner vie aux vestiges de ce village en vous immergeant dans la vie d’un paysan de la préhistoire !

Pour plus d’informations : www.prehistoire-cambous.org

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK