Quel yoga est fait pour moi ?

Ce dimanche 20 juin, nous fêtons la journée internationale du yoga. Une discipline du corps et de l’esprit qui allie relaxation, souplesse, méditation et libération de chakras. C’est pour ces raisons qu’il a séduit l’Occident il y a une cinquantaine d’années, là où il est un véritable mode de vie en Inde depuis plus de 4000 ans. Aujourd’hui, le yoga est on ne peut plus utilisé pour ses bienfaits spirituels qui permettent de se libérer de la pression et du stress tout en faisant de l’exercice. Les pratiques sont nombreuses et variées, et chacune à ses propres cibles et objectifs : il est donc parfois difficile de s’y retrouver. Si vous êtes parvenu∙e∙s à prononcer Ashtanga ou Vinyasa correctement, encore faut-il savoir à quoi ils correspondent.

Voici un coup de pouce qui vous permettra de mieux connaître les différentes pratiques du Yoga et découvrir laquelle est faite pour vous. Namasté ! 

Le Hatha Yoga : le classique

Pour qui ? Idéal pour ceux et celles qui veulent s’initier au yoga, ou pratiquer en simplicité. 

Le Hatha Yoga est le plus répandu en Occident pour sa douceur et sa simplicité. Il repose sur trois grands principes : posture, respiration et méditation. L’enchaînement de postures maintenues sur plusieurs respirations donnent le temps à l’intellect de méditer. Le rythme lent imposé permet au corps et à l’esprit de s’unifier et de ne faire qu’un, tout en travaillant sur son expiration et en se musclant le haut du corps. Les fins de séances sont consacrées à la relaxation et à l’étirement. 

L’Ashtanga : l’énergique

Pour qui ? Physiquement exigeant, il est plutôt réservé aux personnes qui connaissent déjà le yoga et sont capables d’enchainer les postures rapidement. 

Plus dynamique, ce yoga propose un enchaînement de six postures en synchronisation avec le souffle. Il est composé de six séries de postures. Chaque série correspond à un niveau de pratique du yoga, la première pour les débutants jusqu’à la sixième pour les experts. De cette manière, chaque personne peut pratiquer l’Ashtanga à son niveau, là où les autres pratiques ne s’adressent qu’à un public d’un niveau spécifique. L’objectif de l’Ashtanga : augmenter la température du corps pour permettre d’assouplir muscles et articulations afin de libérer l’énergie qu’ils renferment. 

Le Vinyasa : le créatif

Pour qui ? Destiné à celles et ceux qui aiment pratiquer sans règle, librement et avec dynamisme

Plus rythmé que l’Hatha Yoga, le Vinyasa est parfois même vu comme une danse où l’enchaînement de postures rappellent les chorégraphies. Pourtant, il se différencie de la danse pour sa grande improvisation, où aucun mouvement n’est préparé ou préétabli dans un ordre précis. Il s’agit alors d’exprimer la créativité du corps à travers des gestes denses qui occupent l’espace. Cette pratique vise à améliorer le souffle et fait monter la température du corps, tout en musclant les mollets, puisqu’il se concentre sur les mouvements du bas du corps. Surtout, il laisse une grande place à l’imagination et à la créativité de l’esprit. 

Le Yoga Nidra : le paisible

Pour qui ? Pour les personnes stressées et fatiguées qui ont besoin d’une pause  

Aussi appelé le « yoga du sommeil », le Yoga Nidra se pratique allongé. Le corps se relâche profondément en exécutant des exercices de respiration et de relaxation. De nombreuses activités de visualisation, de répétition et de concentration sur une partie du corps permettent de frôler le sommeil tout en restant pleinement conscient∙e. Ce phénomène de sommeil lucide fait reprendre à l’esprit le contrôle de son éveil et son endormissement, et permet de troquer l’insomnie contre un véritable sommeil réparateur. S’apparentant à la méditation avec des résultats visibles après quelques séries, le Yoga Nidra est efficace dès la première séance. 

L’Acroyoga : le collaboratif

Pour qui ?  Pour les pratiquant∙es déjà expérimenté∙es et souples, qui cherchent à varier leur pratique de manière ludique. Mais aussi pour celles et ceux qui aiment pratiquer le yoga à plusieurs et parfait pour initier les enfants au yoga. 

Mélange entre yoga et acrobatie, l’Acroyoga sollicite force, voltige et stabilité. Le principe : un participant sert de base à la structure et se doit d’être fort et stable pour ne pas faire tomber le voltigeur qu’il soulève. Le voltigeur travaille, quant à lui, sa souplesse et son équilibre, puisqu’il n’est généralement tenu que par une zone de son corps comme son dos ou ses jambes. Un dernier participant se veut gardien, veille à la sécurité des participants et favorise l’échange verbal entre la base et le voltigeur. L’Acroyoga est le yoga idéal entre amis, en couple ou en famille, puisqu’il se pratique à plusieurs (au moins deux personnes). Si vous avez l’habitude de pratiquer seul, alors vous pourrez rejoindre un cours d’Acroyoga, qui vous permettra de faire connaissance avec les autres participants.

Envie de tester le yoga qui est fait pour vous ? Trouvez votre activité bien-être ici.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK